Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • INDUSTRIE DU VOYAGE .... c'est reparti pour 2013-2014

    Que peut-on constater de bizarre en ce début de nouvelle année, dans la formation ?

    Que certaines écoles ont eu beaucoup de peine à faire ... le plein et qu'elles vont plutôt fonctionner au diesel, voire sans essence, plutôt qu'au super !! L'étudiant est devenu intelligent .... il compare et il est de moins en moins dupe de ce qui se passe ! 

    D'un autre côté certains ravalements de façades, grâce à des rachats ou des prises de participations, se sont souvent soldés par de cruelles désillusions. J'habite Montpellier et l'on ne peut pas dire que la franchise envers les étudiants aie touché toutes les écoles ! une en particulier, qui a dérapé sérieusement et qui se retrouve avec un chiffon rouge !! Bien évidemment dans ce genre d'écoles pas besoin de portillon à l'entrée, elles sont devenues un peu 'cabine téléphonique qui résonne' et il devient alors impossible d'y donner un cours digne de ce nom.

    D'un autre côté l'INDUSTRIE DU VOYAGE fait peu à peu son trou et l'étudiant commence à comprendre ce qu'est cette Industrie et que le mot Tourisme se ringardise. Même le BTS ..... Tourisme, devrait songer à modifier cette appellation qui date sérieusement et qui fait beaucoup plus penser à l'étudiant au fond de la classe qu'à celui qui brille sur le devant. Les Masters/MBA sont de plus en plus compris dans ce secteur par les employeurs du monde entier (Travel Industry, c'est déjà depuis longtemps !), et le taux d'emploi à la sortie frise les 90%. Il faut bien évidemment, à cette sortie, penser mondial et ne pas vouloir rester dans son village. L'Europe devient de plus en plus RECEPTIVE, les pays émergeants ont envie de s'envoyer en l'air ....ils en ont les moyens (bien évidemment une stricte minorité mais c'est celle-là qui les dope) et deviennent de plus en plus EMETTEURS, le monde du VOYAGE se retourne .... L'emploi également!

    Les Emetteurs sont souvent en perdition, ou alors ils changent de modèle économique, les RECEPTIVES sont très présents, surtout dans de nouveaux pays et sont offreurs d'emplois. Ils désirent une clientèle européenne et aller chez eux devient très intéressant. L'Europe va manquer d'infrastructure réceptive. Ceux qui les auront vont augmenter leur PIB et le Tourisme indirect et induit va rire de bonheur....

    A très bientôt sur mes lignes ....... affaire à suivre,     Michel Goetschmann